DAK’ART, écoutez-nous aussi !

À la une de l’évènement “MUST” sur l’artisanat local et régional à 100% féminin.

Riche et engagée en faveur des femmes vulnérables, Dak’art, Ecoutez-nous aussi!  est le résultat d’une collaboration créative entre les femmes sénégalaises, malgaches, tchadiennes, gabonaises et congolaises vivant ensemble au Sénegal.

Stylisme, Murafa design

Dakar reprend ses activités après une période de confinement dû au coronavirus.

C’est dans ce contexte que, du 3 au 4 juillet 2021, des femmes artisans habitant à Dakar collaboreront ensemble, dans la créativité.

L’évènement se déroulera au sein de l’Association Française Normande : Le Clos Normand.

 

Créatrices et entrepreneures

Pagnelia

Les visiteurs seront surpris de découvrir des créations artisanales aux normes internationales dignes des grands salons.

Lika, maroquinerie.

Car, les organisatrices promettent une exposition dans une belle ambiance collaborative.

Egalement, les exposantes prévoient de faire côtoyer la maroquinerie de luxe aux côtés de la vannerie en cuir.

Les stylistes s’associeront lascivement avec les créatrices de lingerie sexy et de parfumerie érotique.

Coach en séduction, Aïcha Omaïs

Epanouies, elles s’assument et influencent.

En effet, cette rencontre est  ouverte aux femmes leaders, y compris nos partenaires et marraines au parcours enrichissant.

Elle compte Madame Ndèye Fatou Ndiaye fondatrice du Noflaye Center.

Le NC est le seul centre de bien-être exclusivement réservé aux femmes qui ont besoin de retrouver de la quiétude.

De la même manière Nogaye Ndiaye Mourgaye entrepreneure et propriétaire d’onglemania et de l’institut de beauté Fantaisika s’est investi dans le maquillage des actrices de l’évènement.

Pareillement, la très connue photographe INA MAKOSI, et la femme leader Khadijatou Seck dite Ladija, ont toutes fait preuve d’un dévouement inégalable autour de ce projet favorisant l’entreprenariat féminin au Sénégal.

Ils faut noter que l’equipe des organisatrices 100% féminine,  invite toutes les femmes leaders à rejoindre ce mouvement créatif exclusivement feminin.

D’ailleurs, l’Institut Supérieur de Management a déployé une équipe d’étudiantes toutes dynamiques et formées à l’organisation de l’évènementiel.

Le souhait de cette organisation, c’est d’ encourager le renforcement de capacité des femmes entrepreneures à travers l’artisanat.

L’accès à ces deux jours d’expo est gratuite.

Toutefois, elles invitent les femmes cheffes d’entreprises et dirigeantes d’organismes à s’inscrire au défilé, au brunch et aux ateliers de théâtre pour leurs enfants.

“Dak’art, écoutez-nous aussi !”, une deuxième édition prometteuse.

En réalité, cette edition a poir objectif principal d’offrir aux exposantes une opportunité de peser sur l’échiquier économique national.

Car, osons le dire les femmes qui produisent ces créations artisanales et manuelles, font vivre des familles entières.

Voarystara, les huiles essentielles

Ne les sous estimez pas, ce sont des têtes bien pleines.

Dans le but de promouvoir auprès d’un nouveau public, les organisateurs de cet évènement proposent un programme assez ambitieux qui s’enchevêtre entre une exposition-vente dans un grand salon, un défilé de mode, un apéro réseautage, un brunch en plein air et un atelier de théâtre pour les tous petits.

Le thème du défilé s’illustre autour du Sutura-Muñ, là où celui de l’atelier de théâtre, “Qui est-elle ?”, oriente les enfants vers la problématique de la représentation de cette femme qui peut être sa mère, sa sœur, son amie etc…

Les blogs de Dede Didi recommandent cette sortie du weekend uniquement prévue dans un premier temps pour les femmes, dans la soirée du samedi 3 juillet.  Cependant l’exposition, le brunch et les ateliers des journées du 3 et du 4 sont ouverts au grand public.

Dede Didi

Anta stage découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *