Ehhh… les nounous à Dakar!

Pour ce Blog, chaque elle représente une nouvelle histoire avec une nouvelle nounou dans une nouvelle famille.
Voilà en style de brain storming, le recoupement de plusieurs anecdotes de femmes sur les nounous.
Quand tu as quelqu’un qui travaille et loge chez toi, et qu’il faut lui apprendre les choses les plus basiques telles que d’ouvrir et à fermer des portes. Et qu’il faut la voir refuser de manger ton deukhinou yell, biroukhar et taatou mbotté, parce qu’elle va prendre à ton insu le méchoui kâwdiir que tu avais gardé au congelo pour en faire dîner de rôti d’agneau.
Et moi, quand il faut enseigner à la personne qu’on ne met pas un fer brulant sur les habits de sport nike ou adidas en nylon du chef de famille. Quand il faut lui expliquer le manière la plus basique qu il faut faire attention pour que la braise ne brûle pas les habits que tu as su conserver pendant des années et qui aujourd’hui ont péris entre ses mains.
Et moi, quand  il faut lui expliquer que le netetou doit etre enterré dans le riz au feu et non au fond du reundeu(bolou niékh). Parce qu’après on est obligé de reprendre tout le repas car le netetou cru aura déjà fait des dégâts dans le niékh.
Non moi quand il faut avoir peur de leur donner du khogne en déco sur leurs assièttes par peur de représailles (ma patronne me sert plus de khogn que de riz 😵)
Et moi, c’est surtout quand  il faut reprendre la moitié du travail derrière elles et qu elles te regardent faire tranquillement sans même faire semblant de se restifier.
Moi, c’est surtout quand tu changes et relaves les enfants à chaque fois que tu rentres du travail,  parce qu elles « pensent » qu ils sont bien propres comme cela. «  moo lii dou dara di! Khétou thiepp rekk leu »  ou bien « khalé leu, da fa wara tilim »
Chiii, moi, c’est quand tu la surpends entrain de se battre avec tes enfants pour la telecommande alors qu’elle a SA propre télé. Le seul hic, m’a t-elle martelé,c’est que sa télé n’a pas de novelas.
Par contre, celle des enfants si!
Okhoo pour moi, c’est quand elles ne donnent pas à manger au bébé en ton absence 😞.. moi je travaille de 7 à 19h! La mienne lui donnait du niankatang (riz blanc) tous les jours. Quand j’ai découvert le pot aux roses, elle a rétorqué: c’est la seule chose qu’elle aime. Du coup le bébé est devenu rachitique!
Quand elles attendent que tu rentres d un rv de travail épuisée et qu elle te disent: ma badjenne, ma mère, ma soeur est malade et je doit impérativement y aller maintenant, et que tu te rende compte qu’elles avaient juste besoin de leur salaire de quelques jours. Et qu’en fin de compte, personne n’était malade.
Shii pour moi moom, quand au petit matin tu cours, faire le petit déj, repasser une ou deux chemises, laver la tasse du petit dej, pendant qu’elle prie éternellement et reste sur le chapelet pendant une heure. Quand tu te rends compte que le pain est fini et tu lui demandes gentiment d’acheter du pain parce la réserve est épuisée, elle te dit chapelet à la main, «  il est trop tôt pour sortir ». Pour le petit dèj que tu lui achète, c’est tous les jour du pain frais kayy.  Mais pour les enfants avant l’école, c’est grand non!
Ohhh, quand tu épuises ta ration alimentaire au 1/4 du mois au lieu de 31jrs pour leur assurer le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner très copieux. Alors que sans elles vous vous seriez contenté d’une omelette norvegienne ou paysane bien correcte pour le dîner. Avec elles c’est du thiepp et un grand dinner tous les jours, sinon  elles demissionent pour nourriture non adaptée😀
Et les quand de la tabaski et de la korité?
Quand elles te jurent que devant Dieu qu’elles n iront pas au village pour la tabaski et qu elles pleurent pour leur enfants qui n ont pas d habits. Quand tu leur fait un ravitallement et des amplettes pour aider ses enfants au village à passer une tabaski digne de ce nom. Quand elles te reveille en crises de larmes mentholées à 3h du mat de la veille de la tabaski pour te dire qu’elles ont une maladie très rare que tous les guérrisseurs du village n ont pas pu soulager. Man da ma diommi🤮Et qu’au final tu réalises que Toutes ces simagrés n’étaient que pure invention. !Quand elles reviennent après que le mouton ait bien eté digéré pour te dire qu elles reviennent reprendre leur place qui apparement est déjà prise, et qu elle te demande pourquoi!!!
Là, mom, je n’ai raconté que le 1/100è des anecdotes  qu’on m’a soufflé sur les nounous.
Alors là je décide d arrêter de payer le double et plus du smic, de payer que le smic beu khar kou meu critiqué walla kou meu traité d’esclavagiste walla maam benneu beugn…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *