Le milliard et demi inutilisable du défunt marabout

Un fait divers ou un drame?

On pencherait plutôt pour la seconde option.
Car, en effet, une famille entière a vécu dans la pauvreté totale pendant près de deux décennies.
Alors que veuves, filles fils, demi-sœurs et demi-frères et demi dormaient tous, sans le savoir, sur des mallettes de billets de banques.

Un conte bien réel

Pour la petite histoire, un marabout avait l’habitude de garder les “Hadiyats” de ses disciples, dans un endroit secret.

Il s’était secrètement fait aménagé un sous-sol dans sous son lit.

Dans son antre secret, il enterrait simplement ses mallettes d’argent reçus de ses adorateurs.
A chaque fois qu’il recevait un don, il soulevait son tapis, ouvrait un male et y gardait son argent.
et comme chaque chose ayant une fin, le bon Dieu rappelât le marabout à lui.
Le coquin emporta son secret dans sa tombe, laissant ainsi ses 4 épouses et leurs 40 enfants dans la désuétude totale.
Vingt ans plus tard, après avoir tiré le diable par la queue, co-épouses et enfants appauvris par le manque de ressources financières, reçurent une visite surprise.

Le retour de l’enfant prodige

Cette rencontre qui allait certainement changer leur vie à jamais.

Un ancien disciple du marabout, émigré, de retour au pays décida d’effectuer son premier pèlerinage chez le défunt marabout.
Il fut outré et désagréablement surpris de retrouver la descendance de son maître très appauvrie et affamée.
Il leur demanda où était passé l’héritage de son maître.
Ces derniers restèrent pantois devant cette question assez incongrue.

Héritage ?

Notre illustre marabout ne nous a laissé que cette maison devenue délabrée faute de moyens pour l’entretenir.
Le jeune, leur révéla alors le secret du marabout et leur demanda de déplacer le lit du marabout, de soulever le tapis, de creuser le sol. Là, leur dit-il, vous découvrirez un trésor inestimable.
Au début, la famille peinait à y croire, mais elle s’attelât à la recherche.

Heureusement, elle découvrit très rapidement des mallettes remplies de billets de banque anciens.
Le montant total des billets de banque s’élèverait à un milliard cinq cent millions de franc CFA (illustration avec photos authentiques provenant du sous-sol du marabout).

La découverte va t-elle transformer la vie de la famille du défunt?

Avec cette découverte, la famille espérait que le destin venait de leur donner la chance ultime de sortir de la misère.
Mais elle déchanta très.

Car, au pays de Lat-Dior, le miracle ne se produit pas aussi facilement.
La famille, bien conseillée, s’est immédiatement entourée d’experts.
Ces derniers ont fait valser le dossier entre la Banque Centrale et le Trésor Publique Sénégalais.

Malheureusement, les institutions leur ont fait des retours pessimistes.
Quand un pays change la dénomination d’une monnaie, la Banque Centrale donne au Trésor Public la masse monétaire représentant le montant des anciens billets en circulation.

Cela permettrait de minimiser un déséquilibre budgetaire qu’aurait pu causer la circulation entre les deux anciennes et nouvelles monnaies.

En principe, le trésor public ne devrait pas utiliser cet argent.

La dernière tentative, un couperet pour la famille du défunt !

Les experts, pugnaces, continuèrent leurs investigations pour donner une chance aux héritiers.

Mais ils se sont butés à une ultime réponse, plus  pessimiste que les précédentes.

Au lendemain du coup d’état de la Côte d’Ivoire le 24 décembre 1999, la BCEAO est braquée.
RFI annonce 2 milliards cambriolés. La source de cet article déclare le montant volé à hauteur de 60 milliards.
A la suite de méfait, toutes les représentations de la BCEAO étaient envahies par des demandes de changement d’anciens billets de banque.
Dans le but de freiner le blanchiment d’argent, la banque centrale a pris la décision ferme de ne plus accepter de changer aucun ancien billet.


Avant dernière tentative et triste nouvelle qui laisse un sentiment de deuxième mort à cette famille survivante, victime d’un paternel un peu trop près de ses sous.
En dernier recours, un anonyme est venu demander aux blogs de dede didi d’informer la masse, dans l’espoir d’explorer les toutes dernières pistes qui pourraient permettre à la famille de retrouver sa dignité et une santé financière.

Est-ce que des financiers, des juristes, des cadres supérieurs du trésor publique pourraient aider à trouver une solution à cette famille?

Pouvons nous révolutionner nos acquis en donnant de la valeur à notre monnaie comme cela se fait dans les autres pays?

@Dededidi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *