Le presque ex-mari de ma meilleure amie

Dior et Bireum.
Deux personnages aux antipodes des règles de bienséances sociales de notre Sénégal natal.
Bireum, un homme beau, drôle.
Un playboy connu du Dakar by night.
Bireum un hors la loi sociétal.
L’home de toutes les tares.
Un fils au passé douteux.
Il aurait assassiné son propre père!
Bireum, un époux alcoolique, violent qui après ses soirée bien arrosées, choisissait son épouse,  Djalika comme son punching ball préféré. il la réveillait au milieu de la nuit, provoquait une dispute pour ensuite la ruer de coup. Le classique banal quoi!
Bireum, le père dont l’inconscience a failli faire perdre sa petite fille de quatre ans. Il n’hésite pas à prendre en otage amina, en monnaie d’échange contre le retour de de son désormais presque  ex femme.
Enfin Bireum, un travailleur malhonnête qui n’hésite pas a dilapider le patrimoine familial hérité de son père.
Je le répète, je n’ai rien contre les hommes. Je décris simplement le personnage crée par la série. C’est certainement dû à une nostalgie de mes devoirs de français que Monsieur Fame me donnait au lycée.  Pour en revenir à Bireum, c’est un homme bipolaire, perturbé, mais un homme consciencieusement calculateur, qui n’hésite pas à manipuler son entourage, pour arriver à ses fins.
A partir de l’épisode 29, la proximité entre Bireum et Dior, la meilleure amie Djalika, l’ex femme de Bireum, commence à prendre un dessin plus précis.
Que dis-je? Son ex-femme? Non, je dirai plutôt la femme qui, devant la justice, aurait abandonné le domicile conjugal sans avoir attendu une décision juridique.
Ils sont certes passés par le protocole du divorce religieux attesté par des témoins. (je te divorce, je te divorce, je te divorce)
Mais sur le plan légal, l’acte n’a pas encore été prononcé par un juge de la famille. Aujourd’hui, sans que la justice ait tranché une décision impartiale au nom de l’intérêt des enfants, Bireum a lucidement choisi de déchirer sa famille, en laissant leur dernier né à sa femme et en arrachant la petite Amina des bras de sa mère. Rien à voir avec le sens du jugement de Salomon.
En même temps que Bireum tisse tranquillement cet imbroglio dans lequel il installe son presque ex femme et ses enfants, telle une araignée patiente, il tisse tranquillement les toiles d’une relation qui s’annonce passionnelle entre Dior et lui.
Se chercherait-il une nouvelle proie  avant que Djalika ne lui file entre les doigts? On dit qu’un pervers narcissique se nourrit des souffrances de sa victime.
Qui sait? Qu’elle soit, un virus, une araignée, un serpent, un lion ou un être humain (homme ou femme)n ne connait jamais les vraies intentions d’un prédateur.
Dior.
Dior est la meilleure amie de Djalika.
Elle aussi, tout comme Bireum, est hantée par un passé bien sombre.
Jeune fille, elle a fui de son village natal en guinée, pour venir s’installer comme barmaid dans la ville de Dakar. Derrière elle, elle a laissée un nouveau né, une fille, issue du mariage forcé dont elle ne voulait pas.
Bireum étant un homme de nuit, Dior, étant une travailleuse aux horaires nocturnes, il arrive que les deux prennent régulièrement leur dernier verre de la journée, ensemble.
Ils ont appris à se connaître à travers Djalika, ils ont consolidé cette connaissance grâce à leur milieu de fréquentation. Et Dior a laissé grandir en elle des émotions confuses et troublantes.
Du dégoût à la haine, de la pitié à la compassion, les sentiments de Dior envers Bireum se transforment vers un sentiment qui ne donne pas encore son nom, mais qui ressemblerait plutôt à (je me permet de l’appeler) un amourachement incontrôlé du personnage que bireum a bien voulu dévoiler à Dior.
Un manipulateur ou un homme réellement tourmenté?
Même le téléspectateur ou l’internaute se perd dans ce jeu de rôle ambiguë, si savamment maîtrisé par Bireum.
Entre mecs, ils se seraient appelés des playeurs.
Dans le jargon des hommes, un playeur, c’est une référence, c’est celui qui maîtrise l’art de manipuler les femmes à travers ses talents d’acteurs. Plus tu es capable d’adapter ton personnage à tes nouvelles conquêtes, plus tu gagnes en respect auprès de tes siens, hommes.
Bireum , lui, joue est un merveilleux player. Pour ceux qui suivent la série, ils peuvent sire que Lalla en sait quelque chose.
Seules ses victimes déjà conquises subissent le revers de la médaille de notre pervers narcissique.
Djalika en a aussi subit les frais. Dior, elle, est une proie en devenir.
Pour le moment, par faiblesse du moment ou par calcul de conquérant, Bireum a fait des confidences à Dior sur le meurtre de son père.
Rejeté de tous, Dior reste la seule personne dont Bireum accepte les coups de gueule. Elle est sa confidente, la seule personne qu’il écoute, et qui sait calmer ses démons du passé.
To be or not to be?
Ne dit-on pas que qui se ressemble s’assemble?
Nous en sauront un peu plus ce soir, à l’épisode 31.
Si vous aimez les blogs de dede didi, commentez mes écrits, abonnez-vous à ma page, aimez et invitez vos proches à aimer.
Faites un tours sur le blog pour voir mes anciennes chroniques ainsi que tous les centres d’intérêt que je développe pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *