Les plages à Dakar

 

Vue maritime de Ngor

 

A Dakar, pendant l’été, il fait chaud à l’intérieur des maisons.  Les vacanciers étouffent dans les quartiers encerclés par les maisons à étages.

Pour les moins chanceux qui ne sont pas en vacances et n’ont pas pu bénéficier de congés, arrivés à la maison le soir, le stress du bureau donne des fourmillements aux pieds et aux extrémités des doigts.

Heureusement qu’il existe une solution vraiment très simple pour remédier à tout cela. Car, la ville de Dakar est entourée d’un trésor de bien-être inestimable. Il s’agit de l’eau de mer.

Bien entendu, l’eau de mer, en dehors de son aspect lié au loisir, est réputée pour avoir des vertus apaisantes dues aux oligo-éléments qu’elle renferme.

Rempli de magnésium, de phosphore, de cuivre, de manganèse, de fluorure, de bicarbonate, de potassium et de calcium, d’ions négatives l’eau de mer rediffuse ainsi ces minéraux dans nos fibres osseuses et musculaires. Ce qui a pour objectif thérapeutique de régénérer les cellules en débarrassant le corps de toxines.

L’iode que renferme l’eau de mer représente également un élément régulateur considérable pour la thyroïde. Comme vous le savez, un dysfonctionnement de la glande thyroïdienne peut causer une prise de poids, des insomnies, et un stress qui peut mener vers une dépression. Et si vous vous souvenez de vos cours de sciences de la vie, l’iode permet de stimuler les effets de la thyroïde sur la diffusion équilibrée des hormones dans l’organisme.

Ainsi donc, nager régulièrement dans l’eau de mer a non seulement des effets apaisants, mais cela repose réellement le corps et l’esprit de se laisser relaxer en flottant sur l’eau, sous le bruit des vagues et des oiseaux, dans un calme total autour de vous.

A Dakar, les plages sont presque toutes payantes à l’exception de la plage du Virage, La Pointe des Almadies, les Mamelles de la Corniche Ouest et de “Anse Bernard”. Cependant, il faut payer un montant forfaitaire pour avoir accès à un parasol et un transat ou une natte. La plupart du temps, c’est géré par les communautés lébous  qui se sont constituées en collectifs pour la gestion des plages citées.

Pour les plages privées comme La Voile d’or, Le Calao, Le Ngor Diarama,  Le Marina Bay, la plage du King Fahd, Du Pullman, du Radisson etc, il faut payer un ticket d’entrée pour avoir accès à la plage.

En ce qui concerne les plages publiques de Dakar, il est préférable d’y aller tôt le matin et de quitter vers midi. Car au delà de cette période, vous ne pouvez plus prétendre au calme, car les vacanciers vont indubitablement envahir la plage pour pique-niquer et faire la fête entre amis.

DEDE DIDI

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *