Art

LES_BLOGS_DE_DEDE_DIDI À LA DÉCOUVERTE DE MARIÈME FAYE

Une comédienne chroniqueuse?

Marième Faye a débuté sur les planches en jouant dans les hôpitaux pour les enfants malades.  Persuadée que par le rire beaucoup de maux peuvent être apaisé, elle initie des animations pour anniversaire au domicile des enfants au Sénégal.
Aujourd’hui, elle développe des chroniques qui présentent un nouveau regard sur la société.

Les Chroniques

Les chroniques de Mariéme Faye sont pour la comédienne, un moyen d’analyser la société dans lequel elle vit.
C’est une façon de sensibiliser, de parler des choses qui lui tiennent à cœur

Elle s’évertue d’éveiller les consciences et de poser un débat

Elle impose le rire sur nos défauts, et tourne en humour nos manquements,
Marième ne s’arrête pas à la comédie, engagée, elle a décidé d’alerter la population sur la gestion qui est faite par nos dirigeants, pour les motiver à ouvrir les yeux.
Elle pose un débat critique sur la table et pense apporter une réflexion constructive.

Qui est Marième Faye?

Marième faye se décrit comme une comédienne fermement engagée, résolue, ouverte et fortement enracinée dans la culture sénégalaise.
Elle adore le partage, et le métissage culturel. Pour elle, la scène est un lieu où ou il n’y a ni barrière ni frontière ni couleur figée.
Elle peut traverser le temps, comme elle peut changer de genre en devenant tantôt un sujet tantôt un thème à défendre. Cette ambivalence fait de ce lieu son espace favori.

Une entrepreneure culturelle?

Avec Mada Ndiaye, actuelle Directrice d’Artmada, elle ont crée la compagnie théâtrale « Les Cruellas » Dakar
Les deux amazones ont bouleversé la tendance du théâtre au Sénégal de par leurs diatribes hilarantes sur la polygamie et les relations des couples traditionnels sénégalais.
Elle ont ainsi réussi le pari d’adhérer un public parfois frileux d’aller au théâtre.
Prix de la meilleure comédienne Sénégalaise avec le spectacle « Polymachin » succès national et international, elle a tourné en France, au Cameroun en Gambie et dans les régions du Sénègal… ce qui lui a valu une participation bien méritée au festival d’Avignon.
La théâtralité dans l’âme, sur cette vidéo, elle partage avec #lesblogsdedededidi, une synthèse humoristique sur la vie des polygames durant le Covid19.

Les blogs de dede didi, là où tout le monde trouve de bonnes idées.

Suivez-moi à temps réel sur
https://www.facebook.com/Art-et-Artisanat-à-Dakar-1294258710660985/

https://www.facebook.com/Les-blogs-de-dede-didi-334800063810071/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *