Noflaye Center, ou le farniente au féminin.

  • Ma rencontre avec une ‘grande dame” : Dr. Ndèye Fatou Ndiaye.

Au détour d’une conversation, je me suis retrouvée dans ce fauteuil en chamoisine confortable.

Une tasse de thé infusé à la main, je tenais dans l’autre main une oeuvre d’Oprah Winfrey intitulée :”Live your best Live”.

Traduction : “Vis le meilleur de ta propre vie”

Ce ne devait certainement pas être un hasard.

Car on eut dit que cet espace était réservé à celles qui étaient prêtes à profiter de la crème de leur existence.

Et ce récit de vie d’Oprah que j’avais sous les yeux, faisait partie du concept de pleinitude que recherchait la créatrice des lieux.

Une senteur apaisante renforçait mon confort et me donnait presque envie de me laisser emporter par les bras de morphée.

Calfeutrée, relaxée, apaisée dans une ambiance tellement feutrée,  j’entamais une discussion où chaque chapitre ouvrait une épisode très similaire à ma propre vie.

Les atomes crochus

Si vous avez déjà entendu parler d’atomes crochus, sachez qu’en ces moments précis, ces atomes qui gravitaient entre le Dr. Ndèye Fatou et moi, étaient en mode sangsues.

Tout nous regroupait : nos envies, nos aspirations, nos répulsions, notre engagement social.

Quand elle me parlait, j’avais l’impression d’être en face de mon double.

On était bizarrement comme une seule et même personne, évoluant dans deux dimensions parrallèles.

“Une très grande dame. Tu vas voir par toi même dede.”.

Il faut que tu la connaisse dede, m’avait dit mon amie qui nous a présenté.

J’avoue que je n’ai pas regreté.

Il est vrai que j’ai cette chance de rencontrer de grandes dames de mon pays, hors du circuit protocolaire. Elles peuvent être si inspirantes.

En réalité, le Dr. Ndèye Fatou en faisait partie.

Pendant ces premières heures d’échanges,  nous avons abordé et beaucoup tourné autour de la problématique des conditions de la femme.

Particulièrement, ma discussion du jour me rappellait étrangement  la discussion que j’ai eu avec la Première Dame. Avec elle également, on avait parlé à bâtons rompus, tellement les sujets étaient intéressants.

C’était comme si nous nous connaissions depuis toujours.

Je ne l’ai plus revu depuis ce jour d’ailleurs.

Un moment agréable.

Pour en revenir à Ndèye Fatou, je suis tombée immédiatement sous le charme du concept de Noflaye.

Un centre intégrant les approches, modernes, scientifiques, traditionnelles, culturelles.

Un centre moderne dont nous rêvions en tant que sénégalaises,  nous en avions grandement besoin.

Ainsi, àtravers Noflaye Center pour le bien-être des femmes, Ndèye Fatou propose des solutions adéquates et adaptées aux problèmes quotidiens.

L’espace est  un bel endroit de relaxation créé pour accueillir la femme, et offre un self-cocooning idéal.

Les safe places, ou espaces de discussion sécurisés permettent également d’avoir des échanges avec des experts ou de partager des expériences utiles.

En bref, le Noflaye  est le lieu idéal pour le lâcher-prise ainsi que pour l’apaisement du mental, dans une cadre où l’empathie reste de mise.

C’est pourquoi, les mamans, employées, entrepreneures ou leaders dans différents domaines de compétence,  membres considèrent jalousement le Noflaye Center  comme un bijou .

Pour elles, l’endroit est une oasis de sérénité, au milieu du timulte de leur vies remplies de devoirs.

Aussi considéré comme un lieu de réseautage entres femmes, les unes et les autres se plaisent dans l’ambiance africaine.

La beauté des communautés qui s’y regroupent dans un cadre convivial est à saluer.

À Noflaye, on s’y sent comme à la maison, sous les effluves de nos parfums traditionnels, dit une “noflayeuse”

Mon espace préféré  : le fauteil suspendu en rotin.

 

 Offre spécial Tabaski

Le #noflaye_center, #recommandé par #les_blogs_de_dede_didi

  • Contact : 00 (221 )773750707

#bons_plans_Dakar  #bien_être_Dakar #safe_place Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *